Le e-citoyen

Smartcity, healthcare, e-education, a touch of green and some thoughts

Posts tagged life

0 notes &

Un chat dans une boite et un magicien dans une cave

Nous n’avons jamais l’intégralité objective d’un récit, d’une situation, d’un événement.

Ces informations nous parviennent à travers un ou plusieurs de nos sens, reçues au travers de filtres perceptifs qui nous sont propres.

Le plus souvent, via le récit de tierces personnes, voire de plusieurs. Autant d’interprétations plus ou moins personnelles, de filtres supplémentaires.

Sans même prendre en compte mauvaise foi, point de vu, autres mensonges et omissions.

L’information est comme le chat de Schrödinger du moment qu’on ne la relais pas, et même qu’on n’y prête pas attention du tout (!) elle conserve son intégrité originelle (« superposition d’états »). Du moment qu’elle est perçue et retransmise, elle se retrouve « mesurée », dénaturé par l’observateur.

Un parallèle similaire peut être réalisé entre les conclusions hâtives, pronptement assénées et une citation d’un sage bien connu :
Nombreux sont ceux qui vivent et qui méritent la mort. Et certains qui meurent méritent la vie. Pouvez-vous la leur donner ? Alors, ne soyez pas trop prompt à dispenser la mort en jugement.” Gandalf le gris.
Surtout si nous ne sommes pas en mesure de faire marche arrière, sans aucune séquelle (ce qui est rare, très rare).

Aussi bien dans la « perception » que dans « l’émission », tout est question de référentiel.
Le notre est rarement celui des autres et réciproquement.

Source image : le chat, le Gandalf

Filed under thought vérité perception référentiel me life

1 note &

On démarre une route (une compétence), puis on découvre une autre route (une autre compétence, un autre projet), ça n’est pas pour autant que l’on doit arrêter cette première route, au contraire, il faut qu’elle entre en roulement, en « tâche de fond », comme quelque chose de naturel, comme une façon de prendre soin de sa vie, une façon d’être.
Geoffrey Dorne

Filed under citation G. Dorne Life DoIt

0 notes &

L’ère des tâches terminées, des boites pleines ou vides, des “fins” est révolue.
Plus rien n’est jamais fini, plus rien se sera “complété”.

Il y aura toujours une informations supplémentaire, une nouvelle étude, un cas, une variante à intégrer, pour “finir”.

Nous devons apprendre à terminer sans compléter.

Jalonner, incrémenter, itérer.

Et parfois, penser à s’arrêter, se retourner, être satisfait (ou pas), faire le point, et repartir, toujours.

Encore une vérité exprimée avec concision et clarté par Seth Godin.

Dancing on the edge of finished

“Before, when your shift was done, you were finished. When the inbox was empty, when the forms were processed, you could stop.
Now, of course, there’s always one more tweet to make, post to write, words with friends move to complete. There’s one more bit of email, one more lens you can construct, one more comment you can respond to. If you want to, you can be never finished.
And that’s the dance. Facing a sea of infinity, it’s easy to despair, sure that you will never reach dry land, never have the sense of accomplishment of saying, “I’m done.” At the same time, to be finished, done, complete—this is a bit like being dead. The silence and the feeling that maybe that’s all.
For the marketer, the freelancer and the entrepreneur, the challenge is to level set, to be comfortable with the undone, with the cycle of never-ending. We were trained to finish our homework, our peas and our chores. Today, we’re never finished, and that’s okay.
It’s a dance, not an endless grind."


From @thisissethsblog
picture by : Pitogr@phe

L’ère des tâches terminées, des boites pleines ou vides, des “fins” est révolue. Plus rien n’est jamais fini, plus rien se sera “complété”.
Il y aura toujours une informations supplémentaire, une nouvelle étude, un cas, une variante à intégrer, pour “finir”.
Nous devons apprendre à terminer sans compléter.
Jalonner, incrémenter, itérer.
Et parfois, penser à s’arrêter, se retourner, être satisfait (ou pas), faire le point, et repartir, toujours.

Encore une vérité exprimée avec concision et clarté par Seth Godin.

Dancing on the edge of finished

Before, when your shift was done, you were finished. When the inbox was empty, when the forms were processed, you could stop.

Now, of course, there’s always one more tweet to make, post to write, words with friends move to complete. There’s one more bit of email, one more lens you can construct, one more comment you can respond to. If you want to, you can be never finished.

And that’s the dance. Facing a sea of infinity, it’s easy to despair, sure that you will never reach dry land, never have the sense of accomplishment of saying, “I’m done.” At the same time, to be finished, done, complete—this is a bit like being dead. The silence and the feeling that maybe that’s all.

For the marketer, the freelancer and the entrepreneur, the challenge is to level set, to be comfortable with the undone, with the cycle of never-ending. We were trained to finish our homework, our peas and our chores. Today, we’re never finished, and that’s okay. It’s a dance, not an endless grind.

"

From @thisissethsblog

picture by : Pitogr@phe

Filed under wisdom entrepreneurship life do it pitogr@phe

0 notes &

Me manifesto

(en français ici)

I run for me,
I breathe for me,
I stand up for me,
I go to bed for me.

I have respect for myself,
I work, or I don’t, for me
I take care of myself for me.
I smile and cry for me,

I create and destroy for me,
I face problems for me,
I seize opportunities for me.

More by humanism than for selfish reasons.

How would you be there for Them,
if you are not there for you?

Think about yourself first to be actually available,
So that a crisis of introspection does not make you fallible.

No pose a knee on the ground,
Because you share your Life with someone.

Existentialism + selfishness = Altruism

I think, to me,
Therefore I am, here for Them.

Adam Wolf

Doubt thou the stars are fire,
Doubt that the sun doth move,
Doubt truth to be a liar,
But never doubt I love.
W. Shakespeare, Hamlet, Act 2, Scene 2.

Entrepreneurship variation here

Filed under thought me life writing destiny manifesto myself ego cogito Sum DoIt

2 notes &

Pour moi

(In english here)

Je cours pour moi,
Je respire pour moi,
Je me lève pour moi,
Je me couche pour moi.

J’ai du respect pour moi,
J’ai de l’estime pour moi,
Je travaille, ou pas, pour moi,
Je prends soin de moi pour moi.

Je souris et pleure pour moi,
Je crée et détruis pour moi,
J’affronte les problèmes pour moi,
Je saisis des opportunités pour moi.

Plus par humanisme que par égoïsme.

Comment voulez vous être là pour Eux,
si vous ne l’êtes déjà pas pour vous ?

Vous d’abord pour être réellement disponible,
qu’une crise d’introspection ne vous rende pas faillible.

Ne pas finir à genoux,
en passant de un à deux.

Existentialisme + égoisme = Altruisme.

Je pense, à moi.
Donc je suis, là pour Eux
.”
Adam Wolf

Filed under thoug me life writing destiny manifesto moi myself ego cogito sum DoIt

1 note &

Don’t play with big D
in french

This is the story of a woman who explodes the tire of her car turning sharp too close to a treacherous sidewalk.
Once in the garage to install a spare tire, it turned out that the flat wheel had become worn out. Therefore, it could have blown anytime and anywhere, either in a bend in town at 20 km /h or on a motorway at more than 100 km/ h.
Usually, this is her husband who takes care of routine maintenance of the car. She had therefore never even checked the wearing of the tires, or even asked if he would actually take care of the car…
What if?

Is it worth saving ten minutes to check or ask if it’s ok instead of playing Russian roulette with the Grim Reaper?
Should we regularly check the trust we have granted ?
Is Destiny really nothing but a concept ?

Picture by RachelGOLUB

Text by dagautier

Don’t play with big D
in french

This is the story of a woman who explodes the tire of her car turning sharp too close to a treacherous sidewalk. Once in the garage to install a spare tire, it turned out that the flat wheel had become worn out. Therefore, it could have blown anytime and anywhere, either in a bend in town at 20 km /h or on a motorway at more than 100 km/ h. Usually, this is her husband who takes care of routine maintenance of the car. She had therefore never even checked the wearing of the tires, or even asked if he would actually take care of the car… What if?

Is it worth saving ten minutes to check or ask if it’s ok instead of playing Russian roulette with the Grim Reaper? Should we regularly check the trust we have granted ? Is Destiny really nothing but a concept ?

Picture by RachelGOLUB
Text by dagautier

Filed under thought me life writing futur

0 notes &

Ne pas jouer avec le Destin
in english

C’est l’histoire d’une femme qui explose le pneu de sa voiture en prenant un virage trop serré, près d’un trottoir quelque peu agressif.
Une fois arrivé au garage pour remplacer les restes de roue par une nouvelle, il s’avère que la roue avait dépassée son seuil d’usure. Elle aurait donc plus éclater n’importe quand et où, aussi bien dans un virage en ville à 20 km /h que sur autoroute à plus de 100 km /h.
Or, c’est son mari qui s’occupe de l’entretien courant de l’auto. Elle n’avait donc même jamais vérifié l’état d’usure de ses pneus, ni même demandé si il s’en occupait bien toujours…
Et si ?…

Cela vaut il la peine d’économiser 10 minutes pour vérifier un point, ou poser une question, en échange d’une partie de roulette russe avec la Faucheuse ?
Doit on (re)tester régulièrement la confiance que l’on accorde tacitement à quelqu’un ?
Le Destin n’est il réellement qu’un concept ?

Picture by RachelGOLUB

Text by dagautier

Ne pas jouer avec le Destin
in english

C’est l’histoire d’une femme qui explose le pneu de sa voiture en prenant un virage trop serré, près d’un trottoir quelque peu agressif. Une fois arrivé au garage pour remplacer les restes de roue par une nouvelle, il s’avère que la roue avait dépassée son seuil d’usure. Elle aurait donc plus éclater n’importe quand et où, aussi bien dans un virage en ville à 20 km /h que sur autoroute à plus de 100 km /h. Or, c’est son mari qui s’occupe de l’entretien courant de l’auto. Elle n’avait donc même jamais vérifié l’état d’usure de ses pneus, ni même demandé si il s’en occupait bien toujours… Et si ?…

Cela vaut il la peine d’économiser 10 minutes pour vérifier un point, ou poser une question, en échange d’une partie de roulette russe avec la Faucheuse ? Doit on (re)tester régulièrement la confiance que l’on accorde tacitement à quelqu’un ? Le Destin n’est il réellement qu’un concept ?

Picture by RachelGOLUB
Text by dagautier

Filed under thought me LIfe writing futur

0 notes &

The good news is : you’re not going to die. The bad news is : you’re not going to live.
H. MacLeod [freedom is blogging in your underwear]

Filed under Life Death time is short