Le e-citoyen

Smartcity, healthcare, e-education, a touch of green and some thoughts

0 notes &

#Sortir #fens2012 expoviz - conf datavisualisation aujourd’hui et demain

En clôture de l’expoviz au cordelier, la fonderie avait organisé une journée de conférence autour du thème : “datavisualisation aujourd’hui et demain”. Bien sur j’y étais et j’étais loin d’être le seul ^^

Bien sur les intervenants étaient tous plus intéressants les un(e) que les autres, Bien sur plein de choses à entendre, écouter et retenir, Bien sur un peu de lecture, quelques photos et une pincée de liens dans l’article qui suit.

Vers une nouvelle esthétique de l’information ?
"Mobiliser notre intelligence visuelle pour faire face au déluge des données"
David McCandless, Information is beautiful

Je suis arrivé en plein pendant le talk de David McCandless, pas grand chose à ajouter à part que le monsieurs est passionné, passionnant, qu’il maitrise son sujet et qu’il a tellement de chose à dire que même 1h c’est court.

L’article de Gayané à lire pour plus d’info, une interview ET une vidéo qui vaut vraiment le coup d’oeil deDEBtris US : C’est ici

Note : il y avait une traduction d’assurée en direct, très bonne idée pour les nons anglophones, cependant, très consommateur de temps, la forme est à (re)réfléchir.

La pause


Vers de nouveaux modes de traitement de l’information ?
"La datavisualisation au cœur des pratiques journalistiques"

  • Karen Bastien (@KarenBastienOK), Wedodata
  • Caroline Goulard (@dataveyes), Dataveyes
  • Alexandre Lechenet (@alphoenix), LeMonde.fr et Matière Primaire
  • Florent Latrive (@latrive), Libération (@liberation_info)
  • Animation : Emmanuel Vandamme, ESJ Lille

Cette table ronde réunissait des data-journalistes, bien que ce métier “n’existe pas”*, nous avons évoqué :

  • La résistance de la vieille garde (pas si veille que ça parfois..) à cette nouvelle “tendance” qu’est le data journalisme : “Quelle est la vraie valeur ajouté de ces manipulations de de masse de chiffres”
  • La pédagogie, l’accompagnement et l’incessante sensibilisation dont il faut faire preuve pour convaincre les lecteurs et les collègues.
  • La nécessaire prudence devant ce (relatif) nouvel outil, surcouche au journalisme “standard” qui permet d’interpréter les (big) datas sous un autre jour, dépendant de l’orientation donné à l’éclairage…
  • Comme tout nouvel outil, prendre en compte la composante “émerveillement devant un nouveau jouet” au moment de réaliser les premiers bilans.
  • Ne pas laisser le #plic (la forme) prendre le pas sur le #ploc (le fond).

* Je ne peux m’empêcher de faire le parallèle /clin d’œil entre la “non existence” (/reconnaissance) du métier de data journaliste et celui de Designer, décrit par G. Dorne dans son intervention au TEDxU.

Vers de nouvelles formes éditoriales pour plus de transparence ?
"La datavisualisation au service de la communication publique"
Xavier Crouan (@xcrouan), Conseil régional d’Ile-de-France

J’ai beaucoup apprécié l’intervention de X. Rouan très juste, entre technophilie empreinte de geekitude, réalisme du marché et pragmatisme quand à la trajectoire à suivre.

Ont été évoqués :

  • - La nécessité de faire appel à des sociétés extérieures pour ne pas prendre de retard.
  • - Une répartition intelligente des solutions de stockage /gestion du Cloud
  • - Le contrôle de l’ensemble de la chaine des datas par les pouvoirs publics
  • - La nécessité, à termes, de se ré-approprier les compétences afin de ne pas rendre les pouvoirs publics dépendant d’entités privées.
  • - L’objectif pour la région d’être en permanence en avance (pour ne pas se laisser dépasser par la suite) et du coup en rupture par rapport à d’autres acteurs (qui auraient moins anticipé) : Agilité permanente.
  • Vers de nouvelles capacités d’action pour les individus ?
    "Production et reprise en main des données personnelles"
    François Xavier Cardi (@fxcardi), Mapize

    Même devant une assemblée de technophiles férus d’innovation, F. X. Cardi a pu passer pour un monomaniaque quelque peu excessif. je suis content d’avoir assisté à son talk suivant moi même les évolutions dans le domaine du Quantified Self (Sans être pour autant pratiquant. Pas encore :)

  • - FX nous défini les grandes lignes du quantified self et l’avancé des recherches /commercialisations dans le domaine.
  • - Il identifie et compare les 2 moyens de recueillir des données personnelles :
  • - Le recueil passif via un objet “intelligent”
  • - Le recueil actif qui nécessite implication et action persévérance de l’utilisateur.*
  • - La quantification de données personnelles va-t-elle tendre à l’uniformisation des gens ? ou motiver les performances individuelles ?
  • - Risque que le #QuantifiedSelf pousse encore plus loin l’exigence de répondre à des “standards de vie”.

  • * Je ne peux m’empêcher de faire le lien entre ce talk et celui de Rafi Haladjan (@rafigaro) lors de ARparis #4 lundi dernier à la cantine [Lien à venir].

    Vers une appropriation citoyenne des données publiques ?
    "La datavisualisation pour concrétiser la visée démocratique de l’opendata"

  • - Léa Lacroix (@Auregann), collectif Opendata Rennes (@OpenDataRennes)
  • - Amandine Brugière (@abrugiere), Fing (@la_fing)
  • - Simon Chignard (@schignard), Bug (@assobug)
  • - Animation : Valérie Peugeot (@valeriepeugeot), Orange Labs
  • Accumuler des datas, des tas de datas. Mettre en place de nouvelles méthodes, de nouveaux canaux pour recueillir ces datas. Triturer, associer, faire parler ces datas. Formidable ! Ou pas. Pour qui ? Prise de recul et regard intelligemment critique étaient à l’ordre du jour de cette table ronde. Une pointe d’ironie diluée dans un grand bol de pragmatisme, mélangé de main de maitre(sse) par Valérie Peugeot (@valeriepeugeot)

  • - D’après Valérie Peugeot, l’open data et la data viz sont l’expression d’une utopie d’appropriation citoyenne plus ancienne.
  • - Une utopie entretenue depuis les années 70 et l’apparition du PC (au sens informatique du terme pas politique :).
  • - Le changement a certes été global mais pas aussi radical que ça.
  • - On connaissait déjà la fracture numérique, se dirige-t-on vers une fracture de la data ?
  • - On a également (enfin) évoqué les contenus des mauvaises dataviz toutes pourries “à la mode” et non vérifiées. Il semble y en avoir énormément en circulation.
  • Mot de la fin qui rappel celui de la table ronde du matin : “big data + data viz : on construit des REPRÉSENTATIONS du monde.”

    Tout dépend de qui veut représenter quoi, pour faire passer quel message. #Plic et #Ploc. Fond et forme.

    Vers une informatique décisionnelle plus visuelle ?
    "La datavisualisation comme outil de pilotage des organisations"
    Claude Henri Meledo (@cmeledo), Aldecis

    C. H. Leledo nous présente l’intérêt synthétique des dataviz dans le cadre des war room : salle de commandement décisionnelles sur-informatisées et équipées de mur d’écrans permettant d’avoir une vision rapide et synthétique quel que soit le domaine concerné (politique, industrie du pétrole, économique et stratégique). Un exemple nous est donnée avec la war room qui permet à un émir de connaitre en temps réel la localisation de l’ensemble de sa production de pétrole. et une photo des “trois langages à connaitre au XXIème siècle” Pourrait on imaginer réduire les rapports d’activités des sociétés à quelques graphiques ?

    Vers des représentations inédites des flux urbains ?
    "La datavisualisation pour révéler le pouls de la ville"
    Intervention de Ayman Moghnieh, Bestario

    Je dois vous avouer que là j’ai eu un petit coup de barre. Donc en synthèse, A. Moghnieh nous a parlé des expérimentation qui ont été réalisées par le SENSEable City Laboratory. Le site web est très bien fait et plein de vidéos : c’est par

    Vers une meilleure compréhension des données complexes ?
    "La datavisualisation et la recherche scientifique" Intervention de Auguste Genovesio, Broad Institute of MIT and Harvard

    A. Genovesio conclus cette journée sur la dataviz et ses larges applications en nous parlant Sciences.

    Les scientifiques faisaient donc de la dataviz depuis de nombreuses années sans le savoir et, souvent, sans la surcouche design (pédagogique /esthétique) que l’on peut observer aujourd’hui. Ce dernier talk illustrait aussi le terrain de plus en plus propice aux rapprochement trans-disciplinaire (chercheurs, informaticiens, statisticiens, designer, ….).

    Pour aller plus loin

    Le Storify complet de la conférence par Knowtex : ici

    Les interviews des intervenants, réalisées par Gayané : ci dessous


    A nous de faire en sorte que le résultat soit supérieur à la somme des parties impliquées.

    Filed under design numérique innovation Paris sortir dataviz bigdata open data ddj la_fonderie Conference Futur en Seine Futur_en_Seine FENS FENS2012